Les étudiants rencontrent Christine Hennion, députée marraine de l’édition 2018, à l’Assemblée nationale

Christine Hennion, députée La République En Marche des Hauts-de-Seine, avec une partie des étudiants du Concours du Lobbying 2018Le 12 avril, des étudiants des écoles participantes (Ecole de Guerre Economique, ICN Business School, Paris Dauphine, Sciences Po Bordeaux et Grenoble) ont rencontré à l’Assemblée nationale Christine Hennion, députée La République en Marche des Hauts-de-Seine. Ils ont présenté à la marraine de l’édition 2018 les problématiques d’EDF, de la FEDEREC, de la FENVAC, de la FFMKR et de LafargeHolcim France, sur lesquelles ils travaillent. Avec chaque groupe, elle a partagé son expérience, conseillant de s’intéresser aux consultations publiques ou de « s’adresser au public le plus large possible », pour être en mesure de porter un message fédérateur auprès des parlementaires et des autres parties prenantes.

Une grande diversité d’interlocuteurs

Après être revenue sur son travail quotidien et l’expérience acquise au cours de l’année écoulée, Madame Hennion souligne que la clef du succès est, selon elle, d’arriver à « se spécialiser » à l’Assemblée nationale. Pour cela, la marraine du Concours s’appuie sur ses expériences passées ou les problématiques de sa circonscription.

Outre ses échanges avec les citoyens, la parlementaire entretient « des contacts avec des entreprises, des associations professionnelles, des fédérations, des ONG, qui ont aussi leurs actions de lobbying ». Ces structures « nous apportent des informations, et la bonne information est indispensable » pour élaborer les lois. Pour cela, la marraine du Concours juge nécessaire de rencontrer « un maximum de parties prenantes » pour envisager dans leur globalité les sujets sur lesquels elle légifère.

L’importance de l’éthique

Questionnée par un étudiant sur le bien-fondé des démarches de contrôle des activités des parlementaires, Christine Hennion trouve « intéressant que le travail des députés soit regardé et évalué ». Selon la députée, la transparence est « importante vis-à-vis des citoyens », raison pour laquelle elle publie chaque semaine son agenda. « Rester dans des relations éthiques » est primordial et une évidence grâce aux « règles dont s’est dotée l’Assemblée nationale ».

Après la rencontre avec la marraine, les étudiants ont pu discuter avec les attachés parlementaires (en circonscription et à l’Assemblée nationale) de Madame Hennion et de plusieurs autres députés afin de mieux comprendre le travail des élus. L’après-midi s’est terminée par une visite du Palais Bourbon. Les étudiants, les partenaires et la députée marraine du Concours se rencontreront de nouveau lors de la cérémonie de remise des prix, le 26 juin.

23 April 2018