Lancement de l’édition 2018 du Concours

Logo de l'édition 2018 du Concours du Lobbying

Le Concours du Lobbying est désormais lancé et rassemble cinq écoles et cinq partenaires pour son édition 2018. Entre février et mai, les étudiants travaillent comme de véritables lobbyistes : rencontre avec les partenaires, identification des éléments-clefs de chaque problématique, élaboration de recommandations.

Les meilleurs dossiers seront ensuite primés fin juin, en présence de Madame Christine Hennion, députée LREM des Hauts-de-Seine et marraine de cette nouvelle édition. Membre de la commission des affaires économiques, elle est spécialiste des questions liées au numérique ainsi qu’au commerce international. Christine Hennion est, en outre, docteure en physique des solides et a remporté le prix de la meilleure thèse professionnelle du mastère de l’ISEP (Ecole d’ingénieurs du numérique) sur la protection des données.

Complémentarité Affaires publiques et Intelligence économique

Aux côtés des masters en Affaires publiques (IEP de Bordeaux et de Grenoble, université Paris Dauphine) participants de longue date, le Concours accueille aussi deux formations en Intelligence économique : l’Ecole de Guerre Economique et l’ICN Business School. En mêlant des étudiants aux profils et aux connaissances distincts, le Concours du Lobbying entend démontrer l’intérêt d’une vision large de la représentation d’intérêt et de ses pratiques.

Associations, entreprises, fédérations : un besoin partagé de lobbying

Cette année encore, des organisations de toute nature sont partenaires du Concours. Leur présence souligne le besoin général et durable d’un accompagnement sur des problématiques variées. Ainsi, les sujets de l’édition 2018 sont proposés par :

  • EDF, producteur et fournisseur historique d’électricité en France, parmi les leaders mondiaux des énergies bas carbone.
  • FEDEREC, syndicat professionnel des entreprises de recyclage, ses membres collectent chaque année plus de 100 millions de tonnes de déchets.
  • FENVAC, fédération nationale des victimes d’attentats et d’accidents collectifs accompagne et défend les victimes du terrorisme et de catastrophes depuis 1994.
  • FFMKR, syndicat professionnel des masseurs-kinésithérapeutes rééducateurs s’assure de la qualité de la formation de la profession et défend ses intérêts économiques, sociaux et moraux.
  • LafargeHolcim France s’appuie sur ses 4 000 salariés français pour développer des solutions innovantes de construction durable, tout en s’investissant dans le domaine de la protection de la biodiversité.

Les équipes des cinq écoles ont désormais jusqu’au mois de mai pour répondre aux attentes des cinq partenaires. Tous nos vœux de succès aux étudiants !

28 February 2018