Archives de catégorie : Actualités

Concours Lobbying : une édition 2024 au palmarès très disputé

Ensemble des participants (étudiants, professeurs, partenaires et jurés) de la cérémonie de remise des prix de l'édition 2024 du Concours du Lobbying

La cérémonie de remise des prix du Concours du Lobbying 2024 s’est déroulée le 1er juillet au Cercle national des Armées (Paris). Cette édition était parrainée par M. Xavier Iacovelli, sénateur des Hauts-de-Seine. En ouverture, ce dernier a insisté sur le rôle du lobbying pour éclairer les décideurs publics. Aux étudiants, le sénateur a rappelé l’importance d’appréhender le lobbying comme « un outil de progrès ». Quand il est pratiqué avec intégrité et transparence, le lobbying permet en effet d’insuffler des changements positifs dans la société.

Classement individuel : trois établissements au coude à coude

Cette année, les étudiants de Sciences Po Bordeaux, Sciences Po Grenoble et de l’université Paris Dauphine ont enregistré d’excellents résultats. Au classement individuel, le sujet proposé par le Conseil National des Barreaux (CNB) a ainsi mené le groupe représentant Sciences Po Bordeaux sur la première marche du podium (médaille d’or). Fait notable de l’édition 2024, le podium a été complété par deux groupes ayant travaillé sur un même sujet : celui proposé conjointement par l’Association Générale des Producteurs de Maïs (AGPM) et l’Interprofession des semences et plants (SEMAE). Le groupe représentant Sciences Po Grenoble a pris la deuxième place (médaille d’argent), tandis que le groupe représentant l’université Paris Dauphine termine troisième (médaille de bronze).

Paris Dauphine en tête du classement par école

Le classement par école (qui prend en compte les notes de tous les groupes étudiants d’une école) révèle quelques surprises. C’est en effet l’université Paris Dauphine qui arrive en tête du classement, devançant Sciences Po Grenoble, deuxième. La troisième marche du podium est occupée par Sciences Po Bordeaux. Viennent ensuite l’EFAP et l’Institut Catholique de Paris.

Des problématiques ancrées dans l’actualité

Le lobbying est aujourd’hui pratiqué par une multiplicité d’acteurs économiques (entreprises, fédérations…) et sociétaux (ONG, syndicats, organisations internationales…). L’édition 2024 du Concours du Lobbying reflète une fois encore cette diversité.

Alors que les agriculteurs doivent s’adapter au dérèglement climatique, l’AGPM et SEMAE ont invité les étudiants à réfléchir sur les enjeux liés à l’irrigation et à la gestion optimale de la ressource en eau. Le CNB, qui représente l’ensemble des avocats exerçant en France, a pour sa part proposé un sujet sur le secret professionnel de l’avocat. De son côté, la Fédération Française des Télécoms (FFT) a invité les étudiants à s’interroger sur l’empreinte environnementale du numérique. Les enjeux locaux étaient également présents. Alors que les Parisiens se sont prononcés début février sur la place des SUV dans la capitale, MOBILIANS, qui représente les professionnels de la distribution et des services de l’automobile, a proposé aux étudiants de travailler sur l’accès aux mobilités des Français. Enfin, le Mouvement associatif, qui représente plus de la moitié des associations en France, a demandé aux étudiants de défendre les libertés associatives.

Confrontés à ces problématiques ancrées dans l’actualité, les étudiants ont su « travailler avec sérieux et discernement », a salué Christian Harbulot, directeur de Spin Partners. Le sérieux des étudiants a également été souligné par les organisations partenaires. Romain Bonenfant, directeur général de la FFT, a déclaré être « impressionné par la qualité des dossiers ». Alix D’Armaillé, responsable des actions institutionnelles et de lobbying régional de l’AGPM, a pour sa part salué « un travail important qui profitera aux producteurs ».

Expérience professionnalisante pour les étudiants, le Concours du Lobbying est aussi une expérience enrichissante pour les partenaires. À cet égard, Dorothée Dayraut-Jullian, directrice des affaires publiques et de la communication de MOBILIANS, a souligné que le Concours permettait aux organisations « d’obtenir des idées fraîches et neuves » sur leurs problématiques. Anne-Charlotte Varin, directrice des affaires publiques du CNB, a également souligné l’intérêt du Concours pour « avoir une vision renouvelée » des sujets.

Du mentorat et un soutien technique

Nouveauté de l’édition 2024, l’association Les Jeunes Lobbyistes, qui regroupe les jeunes professionnels des affaires publiques de moins de 35 ans, a proposé son appui aux étudiants. Une partie de ses adhérents a ainsi pu nourrir la réflexion et conseiller les étudiants dans la réalisation de leurs dossiers. Pour Pierre Sellin, vice-président de l’association et ancien vainqueur de l’édition 2019 du Concours, ce partenariat contribue utilement à former les lobbyistes de demain.

Comme l’année dernière, les étudiants ont également pu compter sur le soutien de Dixit Conseil, qui a mis à leur disposition sa solution de veille parlementaire dans le cadre d’un partenariat technique avec le Concours. L’occasion pour Robin Osmont, cofondateur de Dixit, de souligner l’importance croissante des solutions d’intelligence artificielle dans le secteur des affaires publiques.

Le cabinet Spin Partners, organisateur du Concours du Lobbying, remercie chaleureusement toutes les personnes et organisations qui ont contribué à la réussite de cette édition 2024 : partenaires, jurés, ainsi que les étudiants et leurs professeurs.

Pour en savoir plus : palmarès de l’édition 2024

2 juillet 2024